Chronique La Couleur de l’âme des anges de Sophie Audouin-Mamikonian

Amélie Ranchin Librairie Le Jardin des Lettres, Craponne

Dans sa nouvelle série, Sophie Audoin-Manikonian délaisse la sorcellerie pour nous plonger dans un monde angélique. Le héros, Jérémy, se fait tuer et se transforme en ange. Il découvre alors un univers totalement insoupçonné.

Jérémy se fait sauvagement assassiner un soir, à New York, alors qu’il rentre tranquillement chez lui. Le jeune homme, génie de la finance d’origine française, est décapité par un samouraï. L’assassin réussit à prendre la fuite, tout comme une inconnue témoin de l’agression. Jérémy prend alors conscience qu’il est devenu un ange et qu’il n’est pas le seul. En effet, chaque humain se transforme en ange à sa mort et c’est véritablement un monde parallèle au nôtre que le jeune homme découvre avec stupéfaction. Les anges vivent aux côtés des humains, même si ceux-ci n’en ont quasiment aucune perception. Ils se distinguent les uns des autres par une couleur prédominante selon leurs sentiments ou leur personnalité : les bleus qui se nourrissent des sentiments positifs des humains et les rouges qui, à l’inverse, s’alimentent de la violence et de la haine. Cette distinction des couleurs est un élément central du livre, annonçant le combat entre le bien et le mal. C’est d’ailleurs à partir d’un tableau du xve siècle représentant des anges bleus et rouges que l’auteur aura l’idée de cette histoire. Jérémy, fort de son nouveau statut d’ange, essaye de savoir qui l’a tué et surtout pourquoi. Au cours de son enquête, où il croise Einstein, un centurion romain et d’autres célébrités en tous genres, il découvre l’identité de la jeune femme qui a assisté à son assassinat. Malheureusement, le meurtrier aussi cherche à la retrouver et Jérémy, follement amoureux d’elle, tente par tous les moyens de la protéger… Sans vraiment y parvenir toutefois. Ce roman passionnant inaugure une nouvelle collection, « R », destinée aux adolescents et jeunes adultes, dont l’objectif est de « faire naître de multiples passerelles entre les âges et les genres ». En effet, l’histoire mêle action, avec des scènes de combats parfois violentes, sensualité et questions de société, l’enquête s’orientant dans le milieu pharmaceutique. Premier tome d’une série et d’une collection prometteuses, cette nouvelle histoire a pour elle d’être originale et populaire.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@