Chronique Dark Eyes de William H. Richter

Amélie Ranchin Librairie Le Jardin des lettres (Craponne)

À la manière des matriochkas, Dark eyes est un roman plein de rebondissements où l’héroïne va de surprise en surprise et découvre peu à peu son passé et celui de sa famille.

Wally Stoneman n’est pas une adolescente américaine comme les autres : d’origine russe, elle a été adoptée à l’âge de 5 ans par Claire et Jason. Suite au divorce de ses parents adoptifs et en conflit avec Claire, elle décide de fuguer et de vivre dans la rue. Elle y rencontre d’autres jeunes, Tevin, Jake et Ella, qui deviennent sa deuxième famille et avec lesquels elle apprend à survivre seule dans les rues de New York. N’ayant jamais perdu l’espoir de connaître sa véritable mère, elle se retrouve en possession de documents lui révélant des éléments troublants de son passé, parmi lesquels une lettre de sa mère biologique, un article de journal évoquant un dangereux mafieux russe et une alexandrite qu’elle va vendre 8 000 dollars. En menant plus avant ses investigations, elle attire l’attention du mafieux qui cherche dès lors à l’éliminer. Ce tueur ignore cependant que l’adolescente est sa propre fille. Wally, aidée par ses trois amis et par un flic au grand cœur, devra utiliser tout son courage et sa rage de vivre pour surmonter les épreuves et faire face à l’horrible vérité.

 

Lire un extrait de Dark eyes ici.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@