Chronique Chambre 2 de Julie Bonnie

Virginie Vigouroux Librairie Vivement dimanche (Lyon)

En poussant la porte de la chambre 2, le lecteur pénètre de plain-pied dans une maternité et dans le quotidien de Béatrice, auxiliaire de puériculture. Nous l’accompagnons dans sa journée de travail et nous comprenons tout de suite qu’elle est en rupture avec le système hospitalier. Les chambres défilent à une cadence effrénée. Pourtant, à chaque fois, c’est une vie que l’on découvre, une histoire particulière qui nous est racontée. Par exemple, une femme à ce moment si singulier où elle devient mère. Chaque expérience résonne en nous. La fragilité de Béatrice et sa lucidité sur le monde qui l’entoure donnent un ton à la fois direct et poétique au récit. Si elle parle de cette existence « normale » qu’elle a finalement choisi, c’est presque pour mieux nous confier son passé. En effet, on peut être auxiliaire de puériculture et avoir été danseuse nue au sein d’un groupe de rock ! Cette vie de bohème et de totale liberté illumine le récit. Ce roman est un hommage aux femmes, à leur corps et à leur force. Il est si intense qu’on ne peut le lâcher : une réussite.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@