Chronique Bleu tatouage de Marie Causse

Virginie Vigouroux Librairie Vivement dimanche (Lyon)

En 2012, Marie Causse avait fait une entrée remarquée en littérature avec L’Odeur de la ville mouillée, recueil de nouvelles sensibles publié à « L’Arpenteur » et récompensé par le prix de l’Académie française. Avec Bleu tatouage, elle change de registre et nous livre son premier roman, un texte noir qui flirte avec le polar. Tout commence comme une histoire banalement sordide : une toxicomane notoire est retrouvée morte dans une poubelle. L’affaire, par routine, pourrait être classée comme une simple overdose. Mais voilà, le commissaire divisionnaire Blondet ne supporte pas la négligence et décide d’élucider ce qui ressemble bien à un meurtre : a-t-on déjà vu un cadavre se jeter dans une poubelle ? Le jeune dealer convoqué manu militari pour reconnaître le corps suggère de nouvelles pistes… Ainsi, les réflexions de ces deux personnages alternent au fil des chapitres et tissent une histoire plutôt triste sur fond de misère humaine. Et vous ne savez encore rien de ce fameux tatouage… Auteure à suivre.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@