Dossier Bulle et Bob à l’école de Nathalie Tual

Muriel André École Gabriel Peri (Saint Chamas)

À chaque rentrée, stress et excitation étreignent autant les enfants que les parents. Mais il en est de plus marquantes que d’autres : la maternelle et la découverte du monde scolaire, le CP et l’apprentissage de la lecture, la 6e avec sa quête de liberté…

Septembre rime avec rentrée des classes et comme chaque année, c’est un moment charnière, un passage vers l’inconnu. Avec sensibilité et humour, des titres très différents nous présentent ces instants clés où nos chères têtes blondes vont devoir s’adapter à un nouvel environnement. Commençons par l’entrée en maternelle. Dans Bulle et Bob à l’école chez Didier Jeunesse (17,70 €), on s’intéresse à la veille de la rentrée. Beaucoup d’enfants connaissent des difficultés pour s’endormir ce soir si particulier et Bulle n’échappe pas à la règle. Cette petite fille curieuse et de nature enjouée vérifie encore une fois les affaires dans son cartable et interroge son grand frère pour se rassurer sur ce qui l’attend. Le grand jour peut enfin arriver ! Un livre-disque frais et pétillant : les chansons ensoleillées de Natalie Tual ponctuent un texte simple et les illustrations colorées d’Ilya Green permettent de dédramatiser ce grand saut vers l’inconnu. Sautons quelques classes avec Le Petit Gus au collège. Dans le nouveau volet des aventures de ce héros, on suit avec beaucoup d’humour son entrée en 6e, symbole pour beaucoup du passage à l’adolescence : le stress de ne plus être un « grand » comme au primaire, sa déception d’être séparé de ses copains, mais aussi les premières amours et le besoin d’autonomie. En décrivant les premiers pas d’un collégien bien dans son temps et au langage pas toujours politiquement correct, ses amitiés et ses préoccupations, Claudine Desmarteau offre une galerie de portraits un peu caricaturaux, mais particulièrement drôles. Oui mais Avant, quand y’avait pas l’école, c’était comment ? Vincent Malone et André Bouchard se sont penchés sur la question. Ils nous proposent un inventaire de situations plus cocasses les unes que les autres, des jeux de mots truculents et des anachronismes à foison. Aviez-vous déjà réfléchi au fait qu’à la préhistoire, les post-it servaient seulement de décoration ou qu’on ne pouvait lire ce qu’il y avait sur les paquets de céréales du petit déjeuner ? Cet album ravira à n’en pas douter, les petits et les grands !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@