Chronique Alice change d’adresse de Michel Moatti

NULL

Carine David-Imbert Librairie Majolire (L’Isle d’Abeau)

On croit toujours ce que l’on voit. Mais quand l’esprit se met à nous jouer des tours… peut-on encore se fier à ses propres souvenirs ? Comment discerner le faux du vrai ?

Lors d’une terrible tempête, Alice a tout perdu. Incapable de survivre dans un monde où son fils Franck n’est plus, elle décide d’en finir… mais se réveille dans une clinique psychiatrique. Une équipe de médecins et de psychologues bienveillants tentent de lui venir en aide. Sans succès : « Alice la suicidée » n’a plus goût à rien. Jusqu’à une rencontre impromptue avec un autre convalescent qui vient tout bouleverser, ébranler ses certitudes et peut-être même lui redonner espoir. Dès lors, au gré de ses souvenirs qui vont et viennent, Alice « change d’adresse » et remonte le fil des événements pour rassembler des indices, des preuves, que son fils pourrait être toujours en vie... Ni serial killer, ni traque infernale dans cet excellent polar, mais une solide intrigue qui progresse à pas feutrés. Inexorablement, cette plongée au cœur de l’esprit d’Alice (tour à tour triste, effrayante, hésitante, surprenante) nous captive, pour finalement nous laisser sans voix. Un Shutter Island à la Française, rien de moins ! Si jusqu’ici Michel Moatti m’avait échappé, soyez sûrs que Retour à Whitechapel et Blackout Baby (parus en poche chez 10/18) m’accompagneront en vacances.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@