Chronique Sublime royaume de Yaa Gyasi

Aurélie Baudrier Librairie Raconte-moi la terre (Bron)

Découverte avec l’impressionnant No home (Calmann-Lévy et Le Livre de Poche), Yaa Gyasi revient avec le très attendu Sublime Royaume. Ce roman riche en questionnements philosophiques raconte le destin brisé d’une famille d'immigrés. L’auteure américano-ghanéenne démontre une nouvelle fois son talent.

Gifty, 26 ans, est doctorante en neurosciences à l’université de Stanford. Elle passe ses journées enfermée dans son laboratoire à observer des cerveaux de souris. Un jour, elle doit recueillir sa mère qui souffre d’une profonde dépression. Cette cohabitation forcée l’amène à relire le journal qu’elle tenait enfant et la replonge dans le passé tragique de sa famille. Avant la naissance de Gifty, sa mère est partie s’installer seule en Alabama avec son frère Nana, pour lui offrir un avenir meilleur. À contrecœur, son père les a rejoints quelques mois plus tard. Mais, face aux différences de culture et au racisme ordinaire, ce dernier est reparti vivre au Ghana et a abandonné les siens. De cette vie à quatre, la jeune femme n’en garde que peu de souvenirs. Elle se rappelle par contre avec force détails la descente aux enfers de son frère, mort par overdose, qui laisse mère et fille seules avec leur chagrin. Pour surmonter sa douleur et se réconcilier avec elle-même, Gifty se lance à corps perdu, adulte, dans ses recherches scientifiques afin de comprendre ce qui a fait exploser sa famille. Elle étudie en effet les circuits neuronaux de la recherche de la récompense qui, lorsqu’elle est refusée, conduit à la dépression et, a contrario, lorsqu’elle est exacerbée, entraîne une addiction. À travers son personnage principal, l’écrivain questionne aussi les tensions qui existent entre science et religion. Enfant, Gifty fréquentait l’église évangélique des Premières Assemblées de Dieu, y étudiait la Bible et priait souvent. Confrontée adolescente aux vicissitudes de l'existence, elle a perdu la foi et s’est tournée vers la science. Dans cette histoire d’une richesse inouïe, Yaa Gyasi lie avec brio ces sujets essentiels à la brûlante actualité américaine (crise des opioïdes, racisme, essor des évangélistes). Elle signe un roman captivant et bouleversant, source inépuisable de réflexions.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@