Dossier Ian Fleming de Christian Destremau

Isabelle Aurousseau-Couriol Librairie de Paris (Saint-Étienne)

Ils auraient pu être dans des camps ennemis pendant la Seconde Guerre mondiale. Tous deux journalistes, ils seront grands amateurs de femmes et de boissons alcoolisées, et représenteront dans la fiction ou dans la réalité l’as des as du monde de l’espionnage.

Quand on parle espionnage, les cinéphiles pensent évidemment à James Bond. Que vous soyez fan de 007 ou pas, précipitez-vous sur la biographie de son créateur Ian Fleming. Né en 1908 en Écosse, deuxième garçon d’une fratrie de quatre, dans une famille très argentée, il sera longtemps le vilain petit canard de la famille. Son frère aîné Peter est brillant, lui ne fera que des études médiocres. Dès 1931, il devient journaliste dans la prestigieuse agence de presse Reuters, la meilleure école pour un futur écrivain. Il y apprendra à écrire rapidement, de façon précise et exacte. C’est une personnalité complexe : il est arrogant, toujours à court d’argent, n’aime pas la bière et préfère le champagne et les cocktails, le soleil en particulier celui de la Jamaïque. Il est aussi très éclectique dans ses relations féminines. C’est en 1939 que le contre-amiral John Godfrey, directeur du Naval Intelligence Department le prend comme collaborateur. Après-guerre, il redeviendra journaliste et prendra la plume pour créer son double fictif : un espion de terrain, celui qui aura le droit de tuer. En 1953, paraît le premier opus, Casino Royale, suivi d’une dizaine d’aventures qui vont fasciner des millions de lecteurs et bientôt de spectateurs. Avec cette biographie, Christian Destremau nous permet de découvrir cet excentrique so british.

Avec Les Enfants de Staline et Moscou Babylone, ses deux ouvrages précédents disponibles en poche chez 10/18, Owen Matthews nous avait relaté l’histoire de ses parents et de son expérience de journaliste à Moscou. Avec ce nouveau livre, il nous entraîne à la rencontre de Richard Sorge. Celui-ci n’en est pas moins un personnage exceptionnel. Né à fin du XIXe siècle dans une famille russo-allemande, soldat pendant la Première Guerre mondiale, il croisera le communisme au contact de deux proches de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht. Il y consacrera sa vie tout en étant inscrit au parti nazi et ce dès 1934 ! Journaliste pendant vingt-trois ans, il voyagera en Europe, en Chine, et surtout au Japon. Il y installera des antennes pour le NKVD, l’ancêtre du KGB. Impressionnant et rationnel, il bouleversera le monde de l’espionnage, sera novateur en utilisant des techniques de communication moderne. Accumulant renseignements et informations, il sera l’un de ceux à prévenir Staline de l’opération Barbarossa. Utilisant les mémoires de Sorge qu’il écrivit en prison au Japon avant son exécution, cette biographie très documentée nous fait découvrir la vie impressionnante de celui que l’on considère comme le plus grand espion de tous les temps.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@