Chronique Vivre près des tilleuls de L’A.J.A.R.

L’Ajar est un collectif d’auteurs : Association de jeunes auteur-e-s romand-e-s. Vivre près des tilleuls est le premier livre issu de cette association-union-fusion. Esther Montandon est une écrivaine suisse fictive et pourtant bien réelle. Elle a écrit quatre ouvrages, avant de cesser tout projet à la mort accidentelle de sa fille Louise, le 3 avril 1960. Tout ce qui précède a disparu volontairement dans les flammes. Toutefois, plus de cinquante ans plus tard, Vincent König, le dépositaire des archives d’Esther Montandon, retrouve par hasard les fragments d’un journal tenu dans les deux années qui ont suivi la disparition de sa fille. À travers ces fragments transparaissent la douleur, impalpable, indicible, l’impossible deuil d’une mère, ce vide, ce manque, au quotidien, mais aussi la joie et la vie par la fulgurance d’un souvenir, d’un moment de vie avec sa fille, le premier mot, le premier pas, toutes ces premières fois qui n’auront pas de suite. Un premier roman écrit avec justesse et sensibilité.

Claire Lesobre Librairie Entre les lignes (Creil)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@