Chronique Les Âmes silencieuses de Mélanie Guyard

1942. Héloïse, à peine 20 ans, voit les Allemands s’installer dans son petit village du Berry. 2012. Loïc, la quarantaine, au chômage et en plein divorce compliqué, se retrouve à devoir vider la maison familiale après le décès de sa grand-mère. Au grenier, il découvre une correspondance entre celle-ci et un certain J. Intrigué, il se plonge dans son histoire familiale. Que s’est-il passé pendant la guerre ? Car à peine arrivé dans ce village, Loïc découvre que sa grand-mère, Héloïse, a été tondue à la Libération. Quel secret Héloïse a-t-elle gardé pendant cinquante ans ? Les chapitres alternent entre la vie d’Héloïse pendant la guerre, son quotidien, ses souffrances, ses doutes, et les recherches de Loïc, plus cynique, créant un suspense jusqu’au bout. La chute, inattendue, n’est pas celle que l’on croit. Entre secrets de famille et non-dits, se dessinent deux magnifiques portraits attachants et réalistes.

 

CLAIRE PETITEAU-LESOBRE, Librairie Entre les lignes, Creil

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@