Chronique L'Ordre du jour de Éric Vuillard

Rachel Besnard-Javaudin Librairie Le Failler (Rennes)

Éric Vuillard est un écrivain maîtrisant l’art de jouer avec les mots à la perfection. Avec son dernier roman, L’Ordre du jour, il nous rend témoins de moments historiques du XXe siècle. Tout débute en février 1933, au Reichstag. Les grands industriels allemands viennent de signer des chèques aux montants exorbitants pour financer le parti d’Hitler. Personne ne proteste, personne n’hésite. Cette scène d’ouverture est à la fois glaçante et terrifiante. Au fil du récit, le narrateur raconte la montée au pouvoir d’un des plus grands dictateurs de l’Histoire qui réussit à s’imposer grâce aux complaisances des uns et à la passivité des autres. Mais le texte révèle également l’envers du décor, à des lieues de ce que cherchait à nous faire croire la propagande nazie. Véritable roman coup de poing, L’Ordre du jour est un texte intemporel. Dans un style inimitable, Éric Vuillard alterne phrases concises, percutantes et longues digressions qui prennent tout leur sens une fois le point final du chapitre atteint. Un véritable travail d’orfèvre, récompensé par le prix Goncourt 2017.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@