Chronique Macbeth de Jo Nesbo

  • Jo Nesbo
  • Traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier
  • Coll. «Série noire»
  • Gallimard
  • 13/09/2018
  • 0 €
NULL

Rachel Besnard-Javaudin Librairie Gargan’Mots (Betton)

Quatre siècles après la mort de Shakespeare, les trois sorcières sont toujours en vie. Elles rôdent la nuit, à la recherche de leurs proies. Nul ne peut les empêcher de délivrer leur sinistre prophétie.

Même si nous avons quitté la sombre Écosse médiévale décrite par Shakespeare, le décor reste des plus angoissants : la ville est sinistre, froide, rongée par la pauvreté, la criminalité et la drogue. Depuis des années, elle se laisse doucement sombrer dans le chaos et l’anarchie. Les forces de l’ordre, le gouvernement, le système entier est corrompu et gangrené. Seul Duncan, le nouveau préfet de police, refuse de baisser les bras. Espérant incarner le changement et l’espoir, aidé par son ami Macbeth, il compte bien nettoyer la ville et la libérer. Malheureusement, si ses débuts sont prometteurs, il est difficile pour chacun d’oublier rivalités et ambitions personnelles. Le nouveau roman de Jo Nesbø puise ses sources dans l’œuvre du géant du théâtre élisabéthain. Le romancier dépoussière la tragédie, modernise l’histoire. Le résultat est impressionnant ! Dans la ville industrielle en perdition, le roi est devenu préfet de police, le général des armées commandant de la Garde, Hécate a fait fortune dans la drogue et Lady dirige un casino de sa main de fer. Le rôle des personnages reste identique et malgré les siècles d’écart, le message véhiculé par le texte de Shakespeare demeure inchangé, intemporel. Chacun va céder à ses sombres desseins et le Mal ravagera la ville, lui causant des dommages irrémédiables. L’écriture de Jo Nesbø s’adapte extrêmement bien à Macbeth. L’écrivain norvégien nous offre un polar minutieusement construit, où chaque détail est un hommage au dramaturge anglais et un moyen de le faire passer une fois de plus à la postérité. Le duo peut paraître étonnant au premier abord mais fonctionne merveilleusement bien. Chaque lecteur, amateur de littérature classique ou de roman policier, y trouvera son compte. Shakespeare à la sauce norvégienne : explosif !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@