Chronique Les Nuits de Reykjavik de Arnaldur Indridason

Benjamin Cornet Librairie Les Mots & les choses (Boulogne-Billancourt)

Au sein d’une Islande pauvre et perturbée par l’occupation étrangère d’après-guerre, Indridason donne naissance à l’illustre Erlendur, à l’occasion d’une enquête entêtante.

Dans un Reykjavik sombre des années 1970, le jeune et taiseux policier municipal Erlendur Sveinsson, 28 ans, nous embarque dans sa voiture pour ses patrouilles nocturnes. Gardien de nuit de la capitale islandaise, il enquête également officieusement sur l’étrange noyade de Hannibal, un clochard infirme bien connu des services de police, dans une zone déserte de la ville, non loin d’un pipeline dont les travaux s’éternisent. Jusqu’à l’obsession, Erlendur va sillonner la ville pour collecter indices et témoignages sur cette affaire pourtant classée. Certaines choses ne collent pas : pourquoi l’abri d’Hannibal a-t-il été incendié peu avant sa disparition ? N’y a-t-il vraiment aucun lien entre cette mort et la disparition presque simultanée de Oddny, une jeune trentenaire que l’on n’a jamais revue alors qu’elle rentrait d’une soirée arrosée ? D’ailleurs, à qui appartient la boucle d’oreille plaquée or retrouvée dans le refuge du défunt clochard ? Avec opiniâtreté et flair, le jeune patrouilleur de nuit va progressivement sortir de l’ombre les ficelles d’un meurtre et d’une disparition. Le redoutable commissaire Erlendur est né !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@