Chronique Les Nouvelles de la jungle (de Calais) de Lisa Mandel, Yasmina Bouagga

Julie Bacques Librairie L’Amandier (Puteaux)

Véritable enquête de près d’un an au cœur de la « Jungle de Calais », cette BD est un incroyable éclairage sur les camps de migrants et de réfugiés. Réalisé par une sociologue et une illustratrice non dénuées d’humour ni de finesse, ce reportage est une merveille d’humanité et de pédagogie.

La « jungle », ce monde qui nous effraye et nous fascine, qu’en connaissons-nous ? Sangatte, Stalingrad et son évacuation (pour où ?)… Nous en avions tous une idée plus ou moins précise. Certains s’étaient penchés sur le sujet, d’autres n’avaient pas eu le temps (ou le courage ?) de creuser ce drame qui se déroule sous nos fenêtres… Qu’était la jungle de Calais ? Pourquoi à cet endroit ? Quelle en est la genèse? Comment et à quel prix ces gens sont-ils arrivés ici ? Que faire pour les aider ? Quelles prochaines étapes pour eux ? Yasmina Bouagga et Lisa Mandel ont cherché à savoir. Au départ, elles sont allées voir quelques jours de quoi il en retournait. Et c’est près d’un an qu’elles y ont passé. Pour cela on leur dit : « MERCI ! » Merci pour leur regard si humain, pour leur travail d’investigation si complet. Pour comprendre, elles ont rencontré les migrants, les policiers, les bénévoles qui accompagnent ces dizaines de milliers de malheureux. Elles ont interviewé ceux qui sont dans le rôle des bons et des méchants, en essayant de démêler la complexité humaine pour éviter des raccourcis faciles. Elles relatent le point de vue de chacun, les débats politiques, les combats des migrants pour arriver au bout de ce voyage éreintant. Elles ont voulu, « plus qu’un témoignage, donner à voir autrement la question des réfugiés, des politiques migratoires et plus largement, des frontières ». Pari tenu. L’enjeu humain, l’enjeu sociologique, l’enjeu politique… tout y est. Sous la forme d’un journal, nous suivons ces acteurs et l’incroyable vie qui s’est organisée au sein de la jungle : « une ville-monde, bricolage improbable d’étudiant soudanais, coiffeur afghan, institutrice anglaise, festivalier breton, travailleur social calaisien, CRS marseillais… » Comprenez l’historique du camp de Sangatte en 1999, les négociations avec le Royaume-Uni et les accords de Calais, les différents jungles et squats qui se sont succédés dans le centre-ville, les procédures de demande d’asile et le « dublinage ». Visitez les restaurants, les salons de coiffure et les commerces ouverts par des migrants, les containers et les tentes des réfugiés. Découvrez les liens entre les bénévoles et les migrants, le centre juridique, l’entraide, les conflits. Rencontrez les chauffeurs de camions qui ferment les yeux, les riverains qui dénoncent et ceux qui aident, la mafia et les profiteurs, les associations humanitaires, les no-borders… Et partagez le thé chez Ismail ou le couscous chez Yassin. Vivez les cabanes en feu, les échecs et les succès de passages en Angleterre, les rixes entre communautés, l’indignation du maire de Grande-Synthe qui construit un camp plus décent avec l’aide de Médecins sans frontières, malgré l’opposition du gouvernement. Quelle idée géniale que ce reportage en BD, qui permettra à tous (jeunes et vieux, fans de sociologie ou de BD) de s’y retrouver. Sur un sujet aussi grave et urgent, nos deux auteures allient la tendresse, l’émotion et la justesse, avec un grand zest d’humour, sans jamais déraper. On en sort grandi. À nous d’être grands alors, et de réfléchir.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@