Chronique Les Jouisseurs de Sigolène Vinson

Géraldine Guiho Librairie La Buissonnière (Yvetot)

Parmi les curiosités et pépites de la rentrée littéraire 2017, se trouvent les mystérieux et élégants Jouisseurs de Sigolène Vinson. Des reliefs jurassiens aux plateaux marocains, elle place son lecteur au centre d’une envoûtante quadrature bornée par deux couples qu’époques et lieux séparent. Olivier, Éléonore, Ole et Léonie ont en commun d’avoir un créateur et de chercher, tels des alchimistes obsédés, la solution à l’ennui existentiel. L’auteure livre une très belle réflexion sur la condition humaine ainsi que sur le processus de création. Les deux récits enchâssés se répondent d’écho en écho et la fiction finit par se teinter de réel. Le troisième élément que constituent les notices techniques d’un fascinant automate-écrivain – que l’on pourrait par certains égards considérer comme une forme ancestrale d’intelligence artificielle – apporte au texte une poésie somptueuse. Avec Les Jouisseurs, Sigolène Vinson n’a pas écrit un superbe roman, elle en a écrit deux

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@