Chronique Punkette & Poupoune de Benoît Minville

Hélène Deschère Librairie Récréalivres (Le Mans)

Le samedi, Punkette et Poupoune sont gardées par leur père qui tente de faire avec leur énergie et imagination débordantes. Et surtout leurs disputes incessantes, aussi bruyantes que leurs réconciliations ! D’autant qu’elles ont le Riff, ce porte-clés magique qui les embarque dès qu’elles le souhaitent dans de folles aventures. Benoît Minville, accompagné par l’illustrateur Ced, débute une série consacrée à deux sœurs totalement irrésistibles, curieuses et fans de rock. On aime le regard que les deux bambines, drôles et malicieuses, posent sur leur père et leur quotidien. Elles disent très bien cet agacement permanent dans une fratrie et l’impossibilité totale de s’imaginer sans l’autre. Difficile de résister aux observations que Nola, la plus âgée, fait sur les adultes, ces humains incompréhensibles qui reprochent aux enfants de ne pas comprendre. Vinca, la plus jeune, invente quant à elle une langue très poétique sans s’en rendre compte. Un roman plein de tendresse et de headbang.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@