Chronique Tick Tock de Vahram Muratyan

Rachel Guitton Librairie Le Failler (Rennes)

Avec Tick Tock, le graphiste Vahram Muratyan a su trouver le bon tempo pour célébrer le moment présent. En utilisant un nuancier de couleurs allant de l’aube au crépuscule et en poursuivant son travail très graphique, il nous invite à apprécier le temps, celui que l’on voudrait suspendre.

C’est avec Paris vs New York (10/18), paru en 2011, que nous avons tous pu découvrir le formidable travail graphique de Vahram Muratyan. Match visuel entre deux des plus grandes villes du monde, ce livre, adapté de son blog, a connu un véritable succès, révélant le design aux lignes pures de ses illustrations hautes en couleur. Dans Tick Tock, Vahram Muratyan nous livre ses réflexions graphiques et colorées sur le temps, celui qui file, celui qui se répète, celui que l’on a perdu. Le temps sous toutes ses formes, à toutes les vitesses, à tous les âges. Comment l’affronter ? Comment le capturer ? Comment résumer en une image fixe une sensation si subjective ? Voilà le défi que s’est lancé l’illustrateur. « L’idée de ce deuxième livre m’est venue en passant beaucoup de temps dans les aéroports, un lieu où l’on n’est ni parti, ni arrivé, où différentes temporalités se mêlent ». En délaissant les compositions en diptyque de Paris vs New York et en utilisant une palette de couleurs très resserrée, Vahram Muratyan réussit à saisir les moments les plus évanescents de nos vies. « Tous les thèmes abordés ont d’abord jailli dans mon carnet de croquis, à la suite d’expériences, de conversations, de souvenirs. Puis, par association d’idées, de mots, des compositions sont apparues ». Notre premier jour, notre premier baiser, notre premier cheveu blanc, nos dimanches cocooning, notre lâcher-prise estival et la tête de nos lendemains de fête… tout y passe, comme autant de moments vécus, intériorisés et restitués ici sous la forme de saynètes amusantes. On y reconnaît la patte graphique très sixties de l’artiste, ce design épuré, sans contours, aux lignes rétro. On s’y délecte surtout de l’humour de Vahram Muratyan, de ce regard un peu moqueur, mais tellement juste, qu’il pose sur notre monde et sur la manière dont nous appréhendons le temps qui passe. Car si, au fil des pages, l’artiste se plaît à collectionner ses souvenirs personnels, c’est avant tout notre mémoire universelle qu’il explore en s’interrogeant sur notre époque et ses paradoxes. Son constat devient alors évident : tout s’accélère aujourd’hui dans nos vies ultra-connectées. La course au quotidien et les forfaits illimités sont dans l’air du temps. Nous voulons tout, tout de suite, même ce qui est hors de notre portée. Nos expériences s’enchaînent et nous faisons des To-Do listes pour être sûrs que ce qui est fait n’est plus à faire. Il est alors grand temps d’appuyer sur pause, de ralentir le tempo pour voir la vie sous un autre jour. Dompter le temps pour ne plus avoir le vertige. Rien de tel pour cela que de feuilleter Tick Tock… histoire d’apprécier le moment présent.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@