Chronique Règne animal de Jean-Baptiste del Amo

Valérie Faucon Librairie Graffiti (Castres)

Puy-Larroque, 1898. C’est là que commence notre fresque familiale avec Éléonore, le père malade et la génitrice, de miséreux paysans du Sud-Ouest de la France. Une vie âpre qui laisse peu de place aux sentiments. Cependant, par « un matin blanc de neige », la lumière entre dans la vie d’Éléonore en la personne de Marcel. 1981 : Éléonore est désormais la matriarche d’une famille d’éleveurs porcins. Elle a traversé le siècle, ses deux guerres, ses progrès industriels et économiques. Son fils Henri et ses petits-fils Serge et Joël dirigent l’exploitation. Des hommes taiseux et sauvages, qui tentent de dominer l’animal en l’avilissant. Jérôme, l’arrière-petit-fils, un simple d’esprit, amène des moments de candeur et de fougueuse liberté à ce quotidien pétri de violence et de rigueur. Dans une langue à la fois riche et précise, souvent lyrique, parfois crue, Jean-Baptiste Del Amo dépeint la crasse et la puanteur, la barbarie de l’homme et la souffrance des bêtes. Un grand roman, aussi intense que dérangeant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@