Chronique Oscar de Profundis de Catherine Mavrikakis

Marjolaine Cauquil Librairie Murmure des Mots (Brignais)

Après des années loin de sa ville natale, Montréal, Oscar de Profundis est de retour. Depuis sa fuite après la mort tragique de son jeune frère, c’est dans une ville métamorphosée qu’il revient.

La rock star adulée doit se produire devant ses fans lors de deux concerts exceptionnels. Mais le monde n’est plus ce qu’il était. Les plus riches ont pris le pouvoir et contrôlent un État mondial où les plus pauvres ne sont que vermines – le but étant de les appauvrir au maximum et de les éliminer naturellement. Oscar ne se reconnaît pas dans ce monde. Son immense fortune lui permet de préserver ce qu’il aime. Admirateur des grands écrivains, musiciens, architectes, il va même jusqu’à racheter les sépultures de grandes figures pour les rassembler dans un musée. Il consacre toute son énergie à la protection de la culture et des arts. La réalisation de cette mission et les drogues dont il abuse lui permettent de tenir debout. Dehors, les plus démunis s’organisent. Ils sentent leur fin proche et se battent pour survivre et ne pas être éradiqués par la peste noire. Dans tous les romans de Catherine Mavrikakis, l’écriture et l’ambiance sont primordiales. Déjà dans les précédents, j’avais noté que le ciel est un personnage particulièrement présent : à la fois lumineux, pesant, rassurant, lourd. Par petites touches, il habite encore une fois ce roman éblouissant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@