Chronique Le Roman d’Esther de Pauline Flepp

NULL

Marjolaine Cauquil Librairie Murmure des mots (Brignais)

Antoine Gardel, célèbre romancier, est en prison. Il a assassiné sa jeune maîtresse Esther Monod. Suite à la visite de son éditeur, et à travers l’écriture, il révèle ce qui l’a conduit à en arriver là.

Afin de travailler sur sa thèse, Esther Monod contacte Antoine Gardel et provoque la rencontre. Petit à petit, elle se met à habiter l’esprit de l’écrivain. Elle sait comment le séduire, sa beauté et sa jeunesse devenant une obsession pour Antoine Gardel. Au fil de leurs promenades nocturnes dans Paris, cet amour naissant et grandissant devient aussi entêtant pour nous, lecteur. Mais Esther est jeune et joueuse, Antoine s’attache et ne comprend pas ses réactions, son instabilité… Comme lui, nous assistons, impuissants, à cette passion dévorante et destructrice dont nous connaissons la fin inéluctable. Antoine ne demande pas à être pardonné, mais nous permet de comprendre ce qui l’a conduit à son geste fatal. Les mensonges et les tromperies d’Esther l’ont poussé à bout. La dernière partie du livre dévoile au lecteur le contenu des carnets d’Esther… et tout s’éclaire. Dans son deuxième roman, Pauline Flepp décortique avec précision les sentiments amoureux, la passion et la destruction. C’est un texte très juste sur la solitude de deux amants qui ne réussissent pas à se comprendre. Le tiraillement entre les deux personnages, mais aussi l’écriture de Pauline Flepp, sont envoûtants et nous entraînent dans un tourbillon d’émotions.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@