Chronique Mille petits riens de Jodi Picoult

  • Jodi Picoult
  • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marie Chabin
  • Babel
  • 04/09/2019
  • 624 p., 11.70 €

Ruth est sage-femme depuis des années dans cette clinique. Elle est aimée, respectée, compétente. Et noire. Turk et Britany vont être parents de leur premier enfant. Ils s’aiment, seront de bons parents. Et sont racistes, suprémacistes, même. Lors de l’accouchement, dont s’occupe Ruth, le couple demande à changer de sage-femme, requête étonnamment acceptée par la hiérarchie de l’hôpital malgré l’incompréhension de Ruth. Et quand quelques jours plus tard, l’enfant meurt, c’est l’enfer qui s’abat sur la sage-femme. Alors, quand une infirmière noire se fait accuser par un suprémaciste blanc d’avoir tué son bébé, le procès est houleux, tendu et surtout, sociétal. Une écriture habile, un roman à trois voix dans l’Amérique contemporaine. Et ce livre est aussi l’histoire de ces mille petits riens que les blancs ne détectent même pas alors que les noirs les vivent au quotidien, sans cesse, sans que ça se remarque. C’est énorme, magistral, gênant, aussi.

Alice Rüest Librairie la mécanique des mots (côtes-d'armor)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@