Chronique Le Jardin des épitaphes de Taï-Marc Le Thanh

VALÉRIE FÈVRE, Librairie La cabane à lire, Bruz

Taï-Marc Le Thanh nous offre un roman d’aventure apocalyptique, dur et noir, à la Mad Max, avec un personnage aux allures de Caméléon. C’est une quête de vérité qui laisse le lecteur en état de survie.

Turbine est venu chercher son frère et sa sœur, restés seuls à Paris, après les catastrophes de l’Aberration, un drame causé par une monstrueuse particule qui a engendré des phénomènes plus destructeurs les uns que les autres, tels des nuages solidifiés écrasant tout sur terre, des courants marins détournés et des tempêtes apocalyptiques. Des humains sont transformés en singes ou en zombies, ou encore en cannibales. Ne sont restés en vie que ceux qui se sont cachés. C’est le cas de nos trois héros, trois enfants emportés dans la tourmente. Leur objectif : survivre pour rejoindre leurs parents de l’autre côté de l’Atlantique. Ils vont traverser la France en direction du Cap Saint-Vincent, au Portugal, là où les courants marins ont charrié des centaines de bateaux. Ils surmonteront les obstacles grâce à Turbine, le grand-frère protecteur. Il n’est pas tout à fait comme les autres. Sa force, sa résistance, son intelligence, sont bizarrement décuplées. Il sait, sans se souvenir vraiment, qu’il a été l’objet d’expériences dans un centre qui ont fait de lui un surhomme. Mais son humanité fera toute la différence…


 

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@