Chronique L’Ardeur des pierres de Céline Curiol

Par Yolande Bastian Bibliothèque de Sarrebourg

Écrivain, journaliste, voyageuse, Céline Curiol nous emmène au Japon, « pays des pierres immobiles ». Aux côtés de deux guides étranges, elle effeuille les secrets du pays.

Sidonie, une Française noire, rêve d’ombrelles colorées, de cerisiers en fleurs, de futons, de kimonos et choisit de s’offrir quelques jours de vacances au Japon. Mais là-bas, c’est l’hiver, il neige, les arbres sont dépouillés. Elle y fait la rencontre de Kanto et Yone, deux êtres étranges et solitaires : après des années d’errance, Kanto est devenu jardinier et tente de collectionner les pierres, « espèces » scrupuleusement protégées au Japon ; Yone, fils d’un célèbre sculpteur occidental, rédige des questions pour un jeu télévisé ; il rêve surtout de rivaliser avec son père pour devenir un écrivain de renom, mais en trois ans, il n’a jamais réussi à dépasser la première phrase de son récit : l’histoire du criminel Ichihashi. Dans ce roman fragmenté, les vies, les mentalités, les cultures se croisent, se superposent et s’interrogent doucement. L’Orient secret frôle l’Occident plus exubérant, l’inconnu excite l’imaginaire, le père, en s’effaçant, transmet un héritage, la pierre brute nargue la pierre sculptée…

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@