Chronique La fille sous cellophane de Marie Leymarie

Rachel Chéneau Librairie Libr'enfant (Tours)

Élissa a 15 ans. Sa mère, dépressive et fragile, s'est suicidée quelque temps auparavant. Aujourd'hui, elle vit avec son père et une belle-mère qui a, à son goût, bien trop vite remplacé sa mère. Notre héroïne est en perdition, en guerre, provoque, se met en danger, s'isole… Mais de l’autre côté de son monde obscur, il y a son amie Manon. Marie Leymarie traite de sujets très délicats sans jamais trop en faire. Un texte court, percutant, sur la question des fêlures de l'existence, l'acceptation de l'indicible et la résilience. Ce récit se lit d'une traite, sans respirer et nous en ressortons secoués. Les dernières pages tendent vers l’espoir, vers des relations apaisées. Un roman qui pose surtout beaucoup de questions qui ne manqueront pas d’interpeller les adolescents et les jeunes adultes auxquels il est destiné. Chacun porte ses failles mais l’essentiel n’est-il pas de toujours tout dire, plutôt que de laisser les non-dits nous ensevelir ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@