Chronique Das Feuer de Patrick Pécherot

NULL

Émilie Druilhe Librairie L’Amandier (Puteaux)

Das Feuer nous plonge dans le feu de la guerre qui coule dans les veines des soldats, qui se nourrit du sang des hommes tombés, que rien n’éteint, pas même la boue et le charnier. Le soldat devient une ombre qui ressemble aux millions d’autres qui sillonnent les combats. Ce ne sont plus des êtres singuliers mais un seul et même tout qui tente de survivre comme il peut à la faim, la boue, la peur, les tirs d’obus. Patrick Pécherot nous livre avec Das Feuer sa propre interprétation du Feu d’Henri Barbusse. Ce ne sont plus les poilus français qui sont représentés ici mais les soldats allemands, comme si les deux camps ne faisaient plus qu’un. Sa plume est renforcée par les dessins de Joe Pinelli, sombres et tourmentés, où l’homme devient un fantôme qui hante le lieu de tant de carnages. Das Feuer nous prend aux tripes. À travers la guerre, c’est un message de paix universelle que les auteurs nous livrent ! Une bande dessinée qui nous marque et emporte tout sur son passage.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@