Chronique Avec toutes mes sympathies de Olivia de Lamberterie

Olivia de Lamberterie commence son récit au moment où, journaliste pour Elle, elle n’arrive plus à reprendre le cours de sa vie après le suicide de son frère, un mois auparavant au Québec. Commence un va-et-vient entre ces moments où elle essaie tant bien que mal d’avancer et les quelques mois précédents ce tragique événement. Elle revient aussi sur son histoire familiale, comment ils ont grandi dans un milieu bourgeois du 6e arrondissement, d’abord éduqués dans un établissement s’inspirant de la méthode Montessori (donc plus libres de leurs mouvements), puis dans une école où ils sont jugés et pointés du doigt. Chacun grandit ensuite de son côté : elle devient critique littéraire, il suit un parcours sans faute jusqu’à Ubisoft, la célèbre maison de jeux vidéo. Ce frère, Alexandre, est un homme flamboyant, doux, mélancolique, aimé avec force et grâce pendant vingt ans par sa femme et ses proches, mais éprouvé par les montagnes russes émotionnelles qui jalonnèrent sa vie.

Olivier Gallais La librairie idéale (Paris 7e)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@