Chronique Aldobrando de Gipi

NULL

Après La Terre des fils (Futuropolis) salué par la critique et le public, Gipi revient, accompagné cette fois au dessin par Critone avec une fable initiatique. Aldobrando, le héros, a été abandonné et confié à un vieux mage qui en a fait un apprenti au fil des ans. Lors d’un sortilège, le mage est grièvement blessé à l’œil et seul l’herbe du loup pourra le sauver. Son apprenti devra la trouver et la ramener. Son voyage démarre bien difficilement avec la rencontre d’un jeune garçon qui le manipule aisément. Aldobrando ne connaît rien du monde extérieur. Naïf et chétif, il va pourtant devoir traverser bien des épreuves. Son regard candide sur ce qui l’entoure va faire naître des situations humoristiques et tendres mais également montrer l’absurdité du monde. Tous les ingrédients du conte ainsi que ceux du récit picaresque sont réunis avec leur héros qui ne cesse de surmonter des épreuves dans un esprit chevaleresque. Le dessin de Critone fait merveille et nous plonge totalement dans ce monde médiéval.

Ludovic Cadieu Librairie Le Failler (Rennes)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@