Chronique Comédies françaises de Éric Reinhardt

Valérie Faucon Librairie Graffiti (Castres)

Éric Reinhardt tue son personnage principal dès la première page. Sur le faire-part qui annonce ses obsèques, apparaissent d’entrée tous les protagonistes du roman. Le lecteur est dès lors invité à entrer dans la danse tourbillonnante d’une succession de chapitres qui racontent la vie, les désirs, les tergiversations de Dimitri Marguerite. Élève brillant à Louis-le-Grand, hésitant devant les portes qui s’ouvrent à lui, c’est en tant que journaliste qu’il va finir par officier. Courir après une inconnue croisée et fantasmée, converser de manière débridée et décomplexée avec sa meilleure amie, enquêter sur les pratiques opaques du lobbying et le jeu d’influences des industriels°: notre jeune premier virevolte, inlassable, figure inconstante et rêveuse. S’il commence sur un air de tragédie, ce roman foisonnant et sarcastique frôle souvent le burlesque tant les situations cocasses s’offrent à Dimitri, toujours en quête «°d’instants décisifs°».

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@