Chronique Undercover de Amaryllis Fox

Amaryllis Fox n’a pas 20 ans quand elle est repérée par la CIA. Très jeune consciente des injustices de ce monde, son action humanitaire prend rapidement un tournant politique. Birmanie : elle réalise un coup d’éclat en exfiltrant un discours d’Aung San Suu Kyi, assignée à résidence. Cette expérience fondatrice, où l’audace n’a d’équivalent que le danger, et le contexte de guerre au terrorisme livré par les USA précipitent son recrutement. Puis l’apprentissage des techniques d’espionnage (filature, surveillance, contact opérationnel entre agents, etc.) et les années d’écoutes et d’analyses de données provenant des points chauds du globe feront de ce caractère impétueux un agent « veilleur » sous couverture, au sang-froid à toute épreuve. Seulement toute couverture est vouée à être grillée tôt ou tard. Autoportrait sensible et sans faux-semblants, Undercover force l’admiration sans cacher l’inhérente solitude de l’agent en première ligne. Troublant.

Sébastien Balidas Librairie M’Lire (Laval)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@