Chronique Un monde terrible et beau de Eleanor Davis

Ce printemps, la bande dessinée se veut engagée et féministe. Un monde terrible et beau d'Eleanor Davis ne déroge pas à la règle. On y rencontre Hannah, une jeune femme engagée dans la lutte pacifique. Hannah est amoureuse de Johnny et désire plus que tout un enfant. Ce désir fait l’incompréhension de Gabby avec qui elle manifeste contre le pouvoir en place. En effet, quel avenir peut-on offrir à un enfant dans un monde où la crise environnementale est à son apogée et où l’État de droit tend à disparaître au profit d’un État policier tout-puissant°? Ce roman graphique de science-fiction (bien que les ressemblances avec notre monde soient flagrantes) nous interroge sur notre modèle de société et le futur que nous préparons à nos enfants. Le trait épuré, le noir et blanc traduisent l’envie de l’auteure d’aller à l’essentiel. On s’attache à cette jeune femme sensible qui veut croire que les choses peuvent aller mieux. Avec la vie, l’espoir est toujours là.

Florence Londeix Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@