Chronique Les enfants trinquent de Camille K.

Les enfants trinquent de Camille K., qui marque le retour des éditions Albin Michel dans la BD, nous plonge dans la vie d’une famille somme toute assez banale, jusqu’au moment où les choses vont commencer à se dégrader. On sent le malaise et le mal-être arriver à travers le regard que pose Ninon sur sa mère. L’auteur, grâce à des métaphores graphiques, parvient à nous mettre dans la position de l’enfant face au parent alcoolique. Le dessin est presque naïf mais tellement parlant qu’il nous permet d’appréhender facilement la détresse de la petite fille face à l’absence de réaction des adultes. Voilà un album touchant sur un sujet sensible et peu vu jusque-là en BD. Les ravages de l’alcoolisme sur une famille et notamment les enfants, mais aussi l’absence de réaction de l’entourage. On parle ici d’une famille plutôt aisée, on est loin du cliché du « pauvre » alcoolique. On se rend compte que, quel que soit le milieu social, cette maladie est sournoise et ravageuse.

Florence Londeix Librairie Page et Plume (Limoges)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@