Chronique Trois pièces de Marie Ndiaye

NULL

Emmanuel Vacher Librairie Dialogues Théâtre (Lille)

Le monologue d’un homme éconduit par sa femme et sa famille, depuis un ailleurs qui ne dit pas son nom. Les conversations entremêlées entre six personnages, pour décrire la recherche éperdue d’un fils entre Chinon et Berlin. Les voix de la contestation politique au sein d’une gynocratie (système politique dirigé par une femme). Ainsi en va-t-il du recueil de Trois Pièces de Marie NDiaye. Trois pièces indépendantes les unes des autres, mais trois pièces déstabilisantes qui interrogent chacune l’amour. L’amour de l’amour d’abord, auquel s’accroche un homme esseulé, pour une femme qui ne lui répondra jamais. L’amour filial ensuite : celui de deux mères que tout oppose, mais qui vont tenter d’exprimer leur instinct maternel envers un fils qui leur échappe. Enfin, celui, dévot, pour une représentante politique, « Notre élue », à la tête d’un régime autocratique. Chacune d’elles inspire au lecteur de l’empathie, la clé des amours universels.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@