Chronique Oublier Tian’anmen de Davide Reviati

Didier Courtade Médiathèque Intercommunale André Labarrère (Pau)

En 2009, le journaliste italien Dario s’interroge sur sa présence à Pékin, place Tian’anmen. Est-il là pour écrire un article sur les événements politiques du passé ou pour être fidèle à une romantique promesse de jeunesse ? Sur cette place, qui est aussi démesurée que l’est sa propre ingénuité, il se confronte à l’absence, comme ce lieu semble se confronter à l’oubli. En 1989, Dario et Fu Chi regardent, depuis la télévision italienne, le massacre de la place Tian’anmen. Elle est réfugiée chinoise, ils sont amoureux et se promettent d’effectuer ensemble le voyage vingt ans plus tard. Sur fond de chronique intimiste, Davide Reviati décrit la répression sanglante de la contestation étudiante de juin 1989. Aux cris et aux morts, aux chars et aux tirs, succèdent l’amnésie et le silence d’une censure d’État soucieuse de faire disparaître toute preuve du massacre. L’auteur du magnifique État de veille (Casterman) confirme son talent.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@