Chronique #Lesbellesvertes de Loïc Nicoloff

Laurence Behocaray

Pour le premier volet de cette série qui vise à sensibiliser les lecteurs aux problèmes écologiques, Loïc Nicoloff a choisi de s'attaquer à la mondialisation conteneurisée qui rime avec pollution. En tant que scénariste déjà rôdé à l'exercice des feuilletons, il réussit sa démonstration de manière imparable à travers l'histoire de collégiens : Ehma, Lily, Fadila et Silas. Ces militants en herbe ont un caractère bien trempé et un discours affirmé, notamment grâce à leur suivi de l'actualité et à la lecture de la presse. L'histoire est ponctuée d'illustrations didactiques : porte-conteneurs, transport aérien, mégots, pollution nocturne et Internet. Le lecteur s'immerge d'emblée dans le combat de ces adolescents, car il y a une osmose parfaite entre le langage et leur façon d'être, jusque dans la maîtrise des réseaux sociaux. Le scénario est enlevé, le dessin vif et la palette de couleurs dynamique.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@