Jeunesse

Fabrice Colin

Il suffit d’y croire !

photo libraire

Chronique de Laurence Behocaray

Etablissement Scolaire I.U.T. Carrières sociales - Site Jean Luthier - Université de Tours (Tours Cedex)

D’une écriture ciselée qui confine au roman poétique, Fabrice Colin et Gérald Guerlais revisitent ce qui se noue entre le lecteur et l’histoire dans laquelle il se plonge, montrent les liens qui se tissent entre les personnages et entre les personnages et le lecteur : « Nous sommes reliés les uns aux autres par des fils plus fragiles que les songes, mais plus solides que l’or. » À la binarité formelle entre la répartition du texte à gauche et l’illustration qui participe de l’ouverture sur l’imaginaire, répond le parallèle entre les histoires enchâssées dans ce texte construit comme une boucle. Un album sur le pouvoir enchanteur des histoires, dont on pourra s'inspirer pour lui donner une suite en mots ou en images. Puissent les jeunes lecteurs percevoir tout ou partie de cet hommage en cascade à l’amour de la lecture, à l’évasion et à l’ouverture sur le monde qu’elle permet !

illustration