Chronique Les Mains de Ginette de Olivier Ka

Camille Colas Librairie du Channel (Calais)

Ginette, tout le monde l’appelle « le Crabe » dans le village. Il faut dire que ses mains ressemblent à des pinces de crabe. Elle vit recluse et seule. Pourtant, il fut un temps où elle était la femme de Marcelin, le droguiste du village. C’était un drôle de personnage, ce Marcelin. Dans sa boutique, on y trouvait tous les accessoires de la bonne ménagère mais surtout un étal de gants ménagers hors normes. Car Marcelin aimait les mains des femmes, les chérissait, les cajolait, en prenait soin. Toute femme entrant dans sa boutique ressortait avec une paire de gants ménagers. Marcelin était tombé sous le charme des mains fines et élégantes de Ginette. Olivier Ka, grâce au coup de crayon de Marion Duclos, décrit avec minutie l’emprise et son installation insidieuse au sein du couple, la jalousie qui fait perdre les pédales jusqu’à commettre l’irréparable. Un très bel ouvrage pour évoquer la violence au sein du couple, qui peut aussi être l’œuvre des femmes.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@