Chronique Le Grand Vertige de Pierre Ducrozet

Camille Colas Librairie du Channel (Calais)

Pierre Ducrozet se joue éperdument du genre romanesque. C’est déstabilisant au début puis le grand vertige de l’écriture opère. Cet opus glisse, sans s’appesantir, du roman d’aventure au roman d’espionnage en faisant un détour par le roman politique. La pièce maîtresse du roman est Adam Thobias, un pionnier de la pensée écologique. Personnage obscur mi-espion, mi-« collapsologue », Adam Thobias crée le réseau Télémaque, un réseau de jeunes experts en tous genres chargés de collecter des données environnementales et géopolitiques afin de construire le monde d’après. Le Grand Vertige dépeint une génération ultra-contemporaine de trentenaires ayant hérité d’un monde sur le déclin. À l’aide d’un travelling, l’auteur va suivre, de la Birmanie à Barcelone en passant par Shanghai, ces jeunes adultes désabusés tentant d’habiter à leur manière la terre. Un roman qui fait écho aux questions environnementales contemporaines !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@