Chronique Les Disparus du phare de Peter May

  • Peter May
  • Traduit de l’anglais par Jean-René Dastugue
  • Coll. «Babel»
  • Babel noir
  • 02/01/2019
  • 421 p., 9.80 €
NULL

Sarah Mossman Librairie Le Bel Aujourd’hui (Tréguier)

Échoué sur une plage déserte et sauvage, un homme se réveille sans le moindre souvenir de ce qui lui est arrivé, ni de son identité. Ce qui est plus angoissant encore. Assailli par la douleur et la fatigue, il se met péniblement en marche sur un chemin côtier et croise, par chance, une personne – la première d’une série – qui lui apprend son nom, Maclean, et quelques faits le concernant. Mais par un étrange réflexe, il cache l’état de son amnésie, tâchant de son mieux d’assembler les pièces de l’énigme qui ne cesse de prendre une tournure inquiétante. Sans se faire prier, l’intrigue se déploie dans le majestueux décor des îles Hébrides. Maclean découvre son implication dans un désastre écologique potentiel, d’une envergure aussi terrifiante que réelle. Pour ceux qui souhaitent retourner sur les lieux inoubliables de la trilogie écossaise du même auteur.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@