Chronique La vie dont nous rêvions de Michelle Sacks

  • Michelle Sacks
  • Traduit de l’anglais par Romain Guillou
  • Coll. «NULL»
  • Belfond
  • 02/05/2019
  • 336 p., 21.90 €
NULL

Sam a hérité d’une maison en Suède. Lui et sa femme, Merry, décident de s’y installer pour bénéficier d’un cadre de vie plus calme et plus agréable pour élever leur enfant, Conor. Merry est une femme dévouée, aimante et épanouie dans son travail de mère au foyer. Elle jardine, cuisine et s’occupe de son fils avec amour. Sam est tout aussi attentionné et prévenant. Mais tout ce qu’ils construisent ensemble est faux. Toute leur vie est un mensonge qu’ils servent à leurs voisins et amis, et dont ils ne savent plus se défaire. Lorsque Frank, la meilleure amie de Merry, vient les voir en vacances, la famille bascule. Frank est une femme à qui tout semble réussir et qui se met à envier cette vie paisible. Chaque personnage est alors poussé à la faute, jusqu’à l’irréparable. L’auteure explore avec talent le côté sombre du couple, du mariage, de l’amitié et de la maternité. Ce roman est un huis clos surprenant et un thriller domestique effrayant.

Judy Manuzzi Librairie Prado Paradis (Marseille)

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@