Chronique La Fracture de Nina Allan

  • Nina Allan
  • Traduit de l'anglais par Bernard Sigaud
  • 10/18
  • 18/03/2021
  • 456 p., 8.80 €

Jean-David Henninger Librairie La Marge (Haguenau)

Nina Allan a un talent machiavélique pour surprendre et enchanter. Je m'étais déjà retourné la tête avec Stardust et Complications, ses précédents livres parus chez Tristram. Mais avec La Fracture, plus que jamais, le lecteur est submergé par une ambiance et des émotions folles. Une jeune fille disparaît du domicile familial du jour au lendemain. Sa famille la recherche, se disloque, finit par abandonner. Vingt ans après, Julie refait surface, comme si rien n’avait changé, et raconte une histoire impossible à croire. Entre l'enquête policière classique, le fantastique irréel et le drame familial, le roman questionne nos attentes, nos clichés et nos peurs intimes. Parsemé de sous-entendus, il nous oblige à une attention soutenue récompensée par la finesse de l’ambiance, le génie de l’inquiétude, la subtilité des rapports humains. Le lecteur est stupéfait, ému, courroucé, avec une pudeur, une intensité inhumaine, un vrai bonheur !

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@