Chronique Je me souviens de Gilles Rapaport

Sylvie Laurent-Farré Formatrice à l'INSPE de Grenoble

Comme toujours, Gilles Rapaport nous offre un album puissant pour évoquer des valeurs importantes telles que la fraternité et la liberté. L’auteur retrace l’histoire de sa famille, accueillie en France lors de la Seconde Guerre mondiale. Comme d’autres auteurs avant lui, dont il a repris le titre, il égrène ses souvenirs à travers des lieux, des faits, mais surtout des personnes qui ont marqué son existence et lui ont permis à lui et aux siens de vivre libres. Chaque page commence de la même façon et évoque un souvenir marquant, telles des photos gravées dans sa mémoire. Le style est sobre, les phrases sont courtes, elles portent en elles un message profond. Les illustrations, qui au premier regard peuvent sembler presque trop stylisées, vont à l’essentiel. Du tracé épuré aux expressions des personnages, tout est pensé pour inviter le lecteur à entrer en résonance. À lire sans retenue pour ne pas oublier.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@