Chronique Folies royales de David Randall

  • David Randall
  • Traduit de l’anglais par Michel d’Arcangues
  • Coll. «NULL»
  • Séguier
  • 03/11/2016
  • 360 p., 22 €
NULL

Christine Milhès Librairie Privat (Toulouse)

Éditeur de curiosités, Séguier publie un livre insolite. Loin d’être un ouvrage sur la royauté à la manière de notre spécialiste national des cours royales, ce n’est pas non plus un dictionnaire. Folies royales tient plus de « l’anthologie des frasques et méfaits de leurs majestés », comme l’indique son sous-titre, et va même bien au-delà. Qui mieux qu’un auteur anglais pour nous livrer un texte que l’on pourrait rapprocher d’une sorte d’inventaire à la Prévert. De A comme Abdulaziz, à Z comme Zimburg, David Randall dresse une galerie de portraits de capricieux, de déjantés, de dégénérés, voire de psychopathes. Et j’en passe. Leur seul point commun : être de source royale ou gravitant dans ce milieu. Nous traversons ainsi plus de 2 000 ans d’Histoire, connue et moins connue. Anecdotes drôles ou insolites se mêlent aux pires atrocités. Pour la bonne bouche, je n’en citerais qu’une : on raconte que le cœur de Louis XIV serait enterré depuis le XIXe siècle dans le corps du Dr Buckland, inhumé à Westminster Abbey.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@