Chronique Porc braisé de An Yu

  • An Yu
  • Traduit de l'anglais par Carine Chichereau
  • Delcourt
  • 09/09/2020
  • 200 p., 20 €

Léa Dumousseau Librairie Le Carnet à spirales (Charlieu)

Un beau matin, Jia Jia retrouve son mari mort, la tête dans la baignoire. À ses pieds, un étrange dessin d’homme-poisson. Que signifie ce dessin ? D’où vient-il ? Jia Jia va alors nourrir une obsession pour cet homme-poisson et sa seule idée sera de trouver l’origine de cet être mystérieux. Elle va ensuite trouver un exutoire pour se défaire de sa psychose : le peindre encore et encore jusqu’à l’épuisement. Mais le jour où ses peintures ne suffisent plus, Jia Jia est prise d'une envie fulgurante de partir au Tibet, trouver des réponses à ses questions. Sont abordés de manière intelligente des thèmes comme la mort, le suicide et la dépression, sans jamais tomber dans le pathos ni les larmes, mais tout en délicatesse et pudeur. Une belle quête de soi, de l’autre, du mystère et de l’interdit. Un roman dans lequel la culture asiatique embaume chaque page : un voyage direct vers la Chine et le Tibet. Un premier roman envoûtant et onirique, signé par une jeune auteure d’origine chinoise qui a vécu à New York et Paris, et qui vit de nouveau à Beijing aujourd’hui.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@