Chronique L'Effet maternel de Virginie Linhart

Laurence Grivot Librairie Au moulin des lettres (Epinal)

Le fil qui liait l’auteure à sa propre mère s’est rompu et elle veut en comprendre les raisons. Femme de la génération de 1968, cette mère jeune, belle et intelligente est aussi inflexible quand il s’agit de son propre bonheur ; elle pose sa liberté de femme au-dessus de tout y compris de l’amour qu’elle porte à ses enfants. Virginie Linhart sait construire un récit et faire percevoir les détails ; elle nous livre un texte émouvant élaboré à partir d’une réflexion menée à froid sur ce qu’elle a subi de la part de cette dévoreuse d’hommes. Elle analyse finement ses propres débuts de mère et l’anxiété qui la taraudait alors. De quoi est composé le lien mère-fille ? Pour une grande part de ce qui a fait la mère avant qu’elle n’en devienne une. De génération en génération, une boule de non-dits et de douleurs est pétrie dans le secret des foyers et déposée dans les berceaux par quelque vilaine fée. Ce récit libérateur nous touche au plus près.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@