Chronique Le Renard de Morlange de Maxe L'Hermenier

Alexandra Pulliat Collège Paul Langevin (Rouvroy)

Le roman Le Renard de Morlange est adapté avec bonheur dans cette bande dessinée. Le parti pris est d’attirer un jeune public avec un dessin moderne, presque proche du manga, aux belles couleurs froides, avec en particulier des bleus qui font ressortir le dessin magnifique du renard au pelage orangé. Les plans se succèdent, très variés : plan d’ensemble, gros plan sur un visage… Le récit est mené avec rythme pour appuyer la rédemption du héros. À la lecture de l’ouvrage, on perçoit vivement comment le recours à l’animalité, qui permet d’exprimer un point de vue autre, accompagne la transformation du héros et lui permet de mener à bien un nouveau destin. Les notions morales de bien et de mal, de générosité ou d’égoïsme, de mansuétude ou de cruauté sont évoquées tour à tour, de manière très explicite, au travers de dialogues et de cartouches, favorisant la réflexion des jeunes lecteurs.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@