Chronique Le Jardin d’Épicure de Irvin Yalom

Rodolphe Gillard Librairie Passion Culture (Orléans)

Quelle joie de retrouver Irvin Yalom, le psychiatre qui écrit des livres qui ont le pouvoir de rendre heureux et plus intelligents ! Ici, ce cher Irv, comme l’appellent ses patients, délaisse le roman et revient à l’essai, l’autre grand volet de son œuvre. Prenant acte et regrettant tout à la fois que la psychothérapie contemporaine ait battu en retraite devant l’examen de notre crainte de la mort, il consacre ce livre à ce qui est pourtant, selon lui, « le facteur primordial et omniprésent qui conditionne toute notre vie émotionnelle ». On retrouve dans ces pages ce qui fait le sel et le charme de ses romans, en particulier, des dialogues érudits, jubilatoires, où chacun apprend mutuellement de l’autre et s’enrichit à son contact. C’est d’ailleurs l’une des leçons de ce livre, qui raconte en détail des séances marquantes que Yalom a eues avec ses patients au cours de sa carrière. C’est dans la relation et l’intimité que l’on crée avec autrui et que l’on chasse l’angoisse de la mort. Approfondir une relation, c’est se livrer tout entier « dans une spirale de révélations de soi ». La mort, n’en déplaise à La Rochefoucauld, se doit d’être regardée bien en face.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@