Chronique Le Château des Papayes de Sara Pennypacker

Marie Mannevy Librairie Les Arcades (Lons-le-Saunier)

Envie de plonger dans un univers de papayes et de chevalerie, où l’injustice n’existerait pas et chacun pourrait être soi-même ? Bienvenue dans le nouveau roman de Sara Pennypacker ! Un texte plein d’énergie, de drôlerie et de tendresse, comme une ode à la liberté.

Passer une partie de l’été dans un centre de loisirs ? Cela comporterait bien des attraits pour certains, mais pour le jeune Ware, merci bien ! Le début de l’été, il le passait fort agréablement auprès de sa grand-mère, résidente d’un foyer pour personnes âgées, à buller dans la piscine loin du flot du quotidien et de la « vraie vie ». Jusqu’à ce qu’un jour sa grand-mère fasse une mauvaise chute et là, finies les vacances de rêve, retour au domicile familial où, en reine de l’organisation constamment surbookée, sa mère a déjà tout planifié : plutôt que Ware reste tout seul chez lui comme une âme en peine, ce sera le centre de loisirs pour le restant de l’été, endroit absolument idéal – selon elle – pour nouer des « Relations Sociales Enrichissantes ». Sauf que nouer des « Relations Sociales Enrichissantes » est justement la chose la plus effrayante que Ware ait jamais dû faire, lui l’observateur qui se sent toujours mieux en retrait et dans son propre univers. Un univers de chevalerie où l’on se bat contre les injustices et où tout bon chevalier qui se respecte n’agit que selon son code d’honneur. Un univers qu’il croit apercevoir, un jour qu’il a décidé de faire le mur au centre de loisirs, dans un terrain en friche bordant la vieille église désaffectée du quartier. Dans cette véritable oasis au milieu du désert quotidien, une jeune fille prend soin de dizaines de plans de papayers ! Si Jolène semble régner sans partage sur son royaume de verdure, Ware le décrète immédiatement : de l’église abandonnée il fera son château. Et puisque souvent l’union fait la force, les deux enfants effaceront progressivement les frontières de leurs territoires et travailleront ensemble à un grand projet, grâce auquel Ware espérera devenir enfin « l’enfant normal » que ses parents désirent tant.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@