Chronique Enferme-moi si tu peux de Anne-Caroline Pandolfo

NULL

Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg : le duo fonctionne à merveille ! Preuve en est le fabuleux Serena paru l’an passé chez Sarbacane. Forts de cette expérience, c’est avec jubilation que nous nous sommes plongés dans la lecture d’Enferme-moi si tu peux, leur nouveau titre consacré à l’art brut, édité début mai par la maison Casterman. Au travers de six portraits d’artistes – du très célèbre facteur Cheval au peintre médiumnique Magde Gill, du spirite Augustin Lesage à l’exaltée Aloïse –, le binôme met en scène six destinées extraordinaires et en marge d’une société les considérant, sinon comme fous, au moins comme excentriques. Nés fin xixe, début xxe siècle, ils ont, pour la plupart, vécu une vie de misère et/ou de solitude, et ont connu la libération à travers l’art. Dans ce roman graphique aux dessins empreints de poésie, ils se croisent, se racontent et évoquent avec une pointe d’espièglerie le mystère de la création.

Eva Halgand Libraire

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@