Chronique Avons-nous assez navigué de Dominique Schneidre

Françoise Gaucher Librairie Le Coin des Livres (Davézieux)

Dominique Schneidre nous parle d’amour, de souvenirs, de notre perception de l’autre. Pour cela, elle s’associe à Pouchkine et emprunte à Apollinaire un « vers d’Alcools ».

Viviane est une femme épanouie dans sa soixantaine, pleine d’enthousiasme, à qui le temps n’a pas ôté ses passions. Et ce n’est pas la narratrice, sa meilleure amie depuis l’enfance, qui va le démentir. Elle n’a qu’à se souvenir des espiègleries de Viviane lorsqu’elles n’étaient que des fillettes, pour comprendre son appétit de vivre. Alors que Viviane assiste à son opéra favori, Eugène Onéguine, elle croise fortuitement Antoine, son amour de jeunesse avec qui elle s’est brouillée il y a plus de trente ans et qu’elle n’avait jamais revu. Et comme le héros de Pouchkine qui n’est, à son avis, certainement pas intervenu par hasard ce soir-là dans sa vie, elle redécouvre ses émotions d’antan. Comme une adolescente, elle espère renouer avec lui, au grand dam de la narratrice. Alternant souvenirs et réflexions, cette dernière va retracer leur vie, leur destin, pour tenter de la dissuader. Mais connaît-on vraiment tout d’une personne, ses douleurs, ses espoirs, ses rêves ? N’avons-nous pas seulement une idée, un peu fausse sans doute, de qui est l’autre, alors qu’on ignore souvent tout de ses jardins secrets ?

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@