Chronique Au café du Rendez-vous de Ingrid Winterbach

  • Ingrid Winterbach
  • Traduit de l’afrikaans par Pierre-Marie Finkelstein
  • Coll. «NULL»
  • Phébus
  • 27/08/2015
  • 288 p., 20 €
NULL

Murielle Lerestif Librairie Un fil à la page (Mordelles)

Ingrid Winterbach est également peintre et l’on ne s’en étonnera pas à la lecture de ce roman. Au café du Rendez-vous aurait pu être le titre d’une toile contemporaine. Le cadre ne dépasse pas la petite bourgade de Voorspoed et les protagonistes se retrouvent dans ce café chaque samedi soir, chacun à la même place, figés dans un espace temps où se nouent pourtant toutes les violences intérieures, les fantasmes inavoués de chacun, les intrigues amoureuses et les difficultés politiques dans un décor empreint d’une grande beauté sauvage, où les couleurs deviennent des sentiments, des organes, des caractères. Les hommes se dévoilent tout doucement, car là-bas, dans le contexte politique de l’Afrique du Sud, rien ne se dit à voix haute, tout se chuchote et se cache. Malgré les volutes de fumée, la sueur et la chaleur qui brouillent les pistes, Katarina et Willie arriveront à renouer les fils de l’histoire et à s’inscrire dans la vie de Vorspoed.

Les autres chroniques du libraire

À VOS MARQUES, PRÊTS, LISEZ !

Panne d'inspiration ?

Nos libraires vous conseillent à domicile
tous les vendredis pour vous et vos enfants

Je veux recevoir 6 idées lectures pour moi et ma famille

@